Un immense navire de pêche industrielle arraisonné dans la Manche

first_imgUn immense navire de pêche industrielle arraisonné dans la MancheL’énorme chalutier allemand Maartje Theadora a été dérouté sur le port de Cherbourg suite à contrôle au large de la Seine-Maritime. La taille des mailles de leur filet et la nature des prises n’est pas conforme avec la réglementation européenne. Le bateau avait déjà fait l’objet d’interventions de la part de Greenpeace et a été interdit de pêche au large des côtes australiennes.Forcément, quand on est un des gros bateaux de pêche au monde et que l’on se livre à des pratiques louches, il est difficile de rester discret. Les affaires maritimes ont ainsi arraisonné dans les eaux françaises puis dérouté sur Cherbourg le Maartje Theadora, un chalutier industriel de 141 mètres de long, en raison de techniques de pêches illégales. Depuis vendredi, le navire sous pavillon allemand est resté à quai et ce en l’attente d’une décision de la justice prévue pour lundi.À lire aussiUn plongeur se fait attaquer par un lion de mer”Le navire a déclaré dans son journal de bord l’utilisation d’un chalut avec des mailles larges, qui implique, selon la règlementation, de pêcher un minimum de 90 % de maquereaux pour 10 % d’autres prises, a expliqué au Monde Ronan Le Saout de la direction départementale des territoires et de la mer. En réalité, il a aussi utilisé un deuxième filet aux mailles plus étroites, sans le déclarer, ce qui est interdit dans la zone concernée pour éviter de prendre des poissons qui ne sont pas arrivés à maturité.”Un bateau persona non grataPoissons trop petits et proportions d’espèces non respectées : la moitié des près de 4000 tonnes de poisson inspectées à bord étaient en infraction par rapport aux normes européennes. Malgré cette cargaison qui représente toute de même deux millions d’euros, l’armateur n’a pas encore décidé s’il allait ou non plaider coupable et coopérer avec la justice. Westbank Hochseefischerei GmbH, qui est une filiale de l’armateur Doggerbank Seefischerei GmbH, a pour l’instant déclaré à l’AFP que “l’enquête a lieu en raison d’une faute dans le journal de bord sur la taille des mailles du filet de pêche utilisé par le chalutier”.Le Maartje Theadora fait partie de ces immenses bateaux-usines qui transforment directement le poisson qu’ils pêchent en pleine mer. Il est capable d’amasser des centaines de tonnes de poisson par jour, ce qui en fait la bête noire des écologistes. Greenpeace avait déjà mené une opération contre lui en Mauritanie et il est interdit de pêche sur les côtes australiennes, où les autorités ont jugé qu’il représentait un trop gros risque pour les dauphins.Le 16 décembre 2012 à 19:42 • Maxime Lambertlast_img read more